Si les semelles orthopédiques étaient autrefois destinées à compenser une inégalité entre les longueurs de jambe, elles sont désormais utilisées pour soulager les douleurs dans le bas du corps. Possédant des bienfaits souvent ignorés du grand public, ces semelles médicales sont parfois mal prescrites. Nous résumons les différentes douleurs pouvant nécessiter le port d’une semelle orthopédique.

L’épine calcanéenne

Aussi appelée fasciite plantaire, cette blessure du pied fait suite à un étirement mal réalisé ou à une rupture du fascia plantaire. L’endommagement du tissu fibreux, créé par une calcification anormale entre l’os et la voûte plantaire, se traduit par des douleurs persistantes au talon.

Invisible à l’œil nu, l’épine calcanéenne se présente comme une protubérance osseuse pouvant générer une importante inflammation du pied. La douleur ressentie peut être soulagée par l’utilisation d’une semelle pour épine calcanéenne. Cette semelle orthopédique est conçue dans une mousse à densité variable : sa compacité est déterminée en fonction de votre poids, mais aussi de l’avancée de la blessure.

L’arthrose du genou

Le genou est une articulation sensible qui perd en mobilité avec l’âge. L’apparition de l’arthrose est synonyme de douleurs récurrentes. En remplacement ou en complément d’un traitement d’arthrose classique, le port de la semelle orthopédique à coin postero externe permet de diminuer progressivement les douleurs. La semelle prend un rôle d’assistant de marche à porter au quotidien.

douleurs semelles orthopédiques

L’arthrose de la hanche

Comme le genou, la hanche peut perdre en mobilité à cause d’une arthrose. Si la semelle orthopédique amortissante est souvent recommandée pour réduire les chocs perçus durant la marche, aucune donnée scientifique ne permet de confirmer sa pertinence en tant qu’outil de traitement à part entière.

La douleur des pieds creux ou plats

L’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde peuvent être à l’origine des pieds plats. Cet état, qui est partagé avec les pieds aux voûtes plantaires non formées, est à l’origine de douleurs plus ou moins aiguës chez les personnes qui en souffrent.

Quelle que soit l’origine du pied plat ou du pied creux, l’usage d’une semelle orthopédique apporte un soutien pratique à la voûte plantaire. Utilisée afin de réduire l’inconfort de la marche et les douleurs, la semelle ne corrige cependant pas la structure du pied. La douleur des pieds plats et des pieds creux peut nécessiter une rééducation de renforcement. Dans certains cas, une perte de poids peut également contribuer à diminuer les douleurs.

Le mal de dos

Et si votre mauvaise posture à la marche était à l’origine de votre mal de dos ? Il est aujourd’hui admis qu’une démarche perturbée puisse générer des maux physiques importants. Votre posture peut aussi bien affecter vos hanches que votre dos ou votre nuque. L’adoption d’une semelle orthopédique est couramment conseillée pour réduire les douleurs dans le dos. En plus d’amortir les chocs, cet accessoire contribue au redressement naturel de la colonne vertébrale. Cette semelle n’est pourtant qu’une solution à court terme et ne peut redéfinir l’axe des os longtemps mis à rude épreuve.