Sollicités quotidiennement et soumis à rude épreuve aussi bien en été qu’en hiver, les pieds peuvent être affectés par de nombreux maux.

Si certains de ces maux sont tout simplement inesthétiques et inconfortables, d’autres peuvent être vraiment gênants et handicapants.

Pour y remédier, les laboratoires pharmaceutiques proposent aujourd’hui divers dispositifs pour soulager les pieds au quotidien.

C’est le cas notamment des chaussures thérapeutiques, chaussettes de contention et chaussettes pour la protection des plantes des pieds.

Les chaussures thérapeutiques

Plus communément connu sous le nom d’oignon, l’hallux valgus est une déformation du pied qui touche un grand nombre de personnes.

Le gros orteil dévie vers les autres orteils et donne ainsi naissance à une bosse sur le bord interne de l’avant du pied. Cette déviation est généralement due à des facteurs génétiques.

Cependant, le port de certaines chaussures inconfortables (à bout pointu ou à hauts talons), le vieillissement et la ménopause peuvent également la favoriser.

Pour y remédier, vous trouverez en pharmacie des chaussures thérapeutiques adaptées à l’hallux valgus qui vous permettront de marcher plus aisément. Souples et confortables, ces chaussures ont été spécialement conçues pour s’adapter à la forme des orteils sans les blesser.

Elles ont des semelles amovibles que vous pouvez remplacer par des semelles orthopédiques afin d’optimiser le confort de vos pieds. Ce sont des dispositifs médicaux remboursés par la sécurité sociale.

Les chaussettes de contention

Reprenant les principes des bas de contention, les chaussettes de contention ont pour objectif principal d’améliorer la circulation sanguine.

Elles exercent une pression au niveau des pieds, réduisant ainsi la dilatation des veines et favorisant la remontée du flux sanguin vers le cœur.

Elles se destinent surtout aux personnes qui souffrent de varices et d’insuffisance veineuse.

Les chaussettes de contention sont classées en diverses catégories selon le niveau de pression qu’elles exercent. On distingue ainsi :

  • Les chaussettes de classe 1 : elles se destinent aux personnes sujettes aux insuffisances veineuses modérées. Elles conviennent également aux personnes qui sont souvent debout, celles qui font un voyage de longue durée et les femmes enceintes.
  • Les chaussettes de classe 2 : elles sont indiquées pour les personnes qui ont subi une chirurgie des veines et celles qui ont des varices ou des œdèmes aux jambes.
  • Les chaussettes de classe 3 : elles ont été conçues pour les personnes souffrant de thrombose veineuse ou de syndrome post-thrombotique, de varices importantes ou de gonflements sévères des jambes.

Les chaussettes de protection

protection pieds

Comme leur nom l’indique, les chaussettes de protection ont été conçues pour protéger les pieds.

Il en existe plusieurs types, mais on distingue principalement : les chaussettes de protection de la plante des pieds qui sont recommandées en cas d’escarres, pour les pieds des personnes diabétiques ainsi que dans le cas de syndrome main-pied qui apparaît généralement lors de certaines chimiothérapies.

Les chaussettes de protection de l’avant-pied qui se destinent aux personnes souffrant de cors et de durillons.

Ces dispositifs sont enduits d’un gel polymère qui comporte une huile minérale. Ils hydratent la peau des pieds tout en les protégeant contre tout frottement.

Ce gel répartit également la pression lors de la marche, soulageant ainsi toute douleur éventuelle.